Jeudi 22 juin 2006 : Reykjavik/Geysir/Gullfoss/Þingvellir

 

 Réveil à 7h, et départ à 8.30 pour Geysir, sous un beau soleil!

La route est sympa, on traverse des champs de lave recouverts de lichen, de couleur vert clair, dans lesquels sont nichés des moutons, avec au loin, de belles montagnes et de la neige éternelle, ainsi qu'une vue dégagée sur l'horizon !

Superbe ! Avec plusieurs arrêts photos, qui donnent sur le lac Þingvallavatn et ce qui l'entoure, c'est grandiose et très paisible.

 

 

 Par contre, parfois, sans comprendre pourquoi, il y a des portions de routes pourries.

Dans ces cas là, le ralentissement et la prudence sont de rigueur ! Mais d'un autre coté, ça permet de profiter de ce cadre, dont les moutons et les oiseaux, sont les principaux personnages !

D’ailleurs, Mickaël commence à devenir dingue au volant, à la vue des moutons et de leurs petits. Bip bip!!!!!!!!!!!!!!!!!!bip bip!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pour éviter qu'on en écrase un!!!!Ça y va les coups de Klaxon Mickaël !

Hier, j'étais un peu déçue par Reykjavik, qui ne m'avait pas séduite autant que je l'aurais pensé! Mais là !!! Ça y est, on est en Islande !!!!!!!!!! Et c’est super! On a vraiment cette impression "d'être ailleurs", avec ces cratères, ces champs de lave et de lichen, et "d'être seul" sur cette planète, car on ne peut pas dire que l'on ait rencontré beaucoup de voiture depuis ce matin!

10.45 : arrivé à Geysir, après quelques arrêts photos et ralentissements, liés à l'état de la route!

Geysir est le geyser islandais qui a donné son nom à tout les autres.  Plus actif depuis 1916, pour certaines grandes occasions, Geysir est artificiellement réactivé grâce à une grande quantité de savon déversé en son centre.

Nous sommes restés longtemps devant le geyser strokkur, afin, d'avoir la photo parfaite, de la bulle formée avant le jaillissement de l'eau! Mais mon numérique n'est pas terrible, car entre le moment où j'appuie et le moment où l'eau jaillit, c'est déjà trop tard!!!! Heureusement que Mickaël obtiendra un résultat plus satisfaisant!

 

et la plus réussie, la bulle quasie parfaite :

 

 

 

 et de loin :

 

et pour une vidéo qui fait tourner la tête :  cliquer ici!

Sinon, le strokkur n'est pas la seule beauté du site, il y a également 2 petits bassins, dont, un de couleur bleu opale, dû à la silice en suspension dans l'eau, dans lequel on peut y mettre la main!

  

 Il n'y a pas particulièrement de monde, le ciel est toujours bleu et les couleurs de la terre contrastant avec celles des bassins, associées à la chaleur et aux odeurs de souffre dégagées de la terre, donnent un résultat tout à fait irréel et surprenant! !

 

 

12.45 : direction Gullfoss, «les chutes d'or» (haute de 60 m).  

Impressionnante, pour notre première cascade islandaise, mais surtout vue d'en haut!!

 et quand on s'en approche en descendant les escaliers, quelle puissance !!! Bon, faut que je me calme pour les photos, car j'en prends de trop!!!

Dans le guide du routard, il disait «prévoyez l'imper pour ne pas être mouillé par la cascade »! Là, il exagère quand même un peu, ou du moins ça doit dépendre de la direction du vent!

 

 Mickaël et moi, sommes ravis par la beauté des lieux et du soleil, et par le fait que cela ne soit pas aussi touristique que les guides le disaient!

14.15 : direction le cratère Kerid.       

Ahhhhhhhhhhhhhh!!! Splendide! L'eau du cratère est vraiment belle, et autour, il y a des traînées de pierres de laves de toutes les couleurs, comme l'eau!! C'est vraiment paisible!

On décide d'y descendre, pour se rapprocher du lac, et d'y ramasser quelques «boulettes » de différentes couleurs (surnoms qu'on donnera aux pierres de laves que je voulais tout le temps ramasser, comme souvenir!).

 

exemple de boulette :

 

autour du lac :

 

16.45 : on est sur la  route, vers Nesjavellir (site géothermique, et départ de rando qu'on ne fera pas). Le cadre est vraiment très agréable!!

 On longe ainsi, le paisible lac Þingvallavatn (avec sa superficie de 84 km², il est le plus grand lac naturel en Islande), entouré de montagnes et de cratères.

C'est splendide, on s'arrête même un moment sur une belle plage de sable noir, afin de prendre quelques photos de ce que nous offre cette nature! 

On est à 40 km/h, parfois, la route est très sinueuse dans les montagnes et au bord des falaises, le panorama est superbe! On y rencontre même des cyclistes, auxquels on reconnait le courage, car il y a de sacrés côtes parfois, et la route n'est pas toujours terrible! 

On arrive à Þingvellir, haut lieu de l'histoire islandaise et on visite leur petit musée (explication en français s'il vous plait!), et direction : la chute öxararfoss qui se situe dans la gorge Almannagjá .

C'est un sentier très agréable qui permet d’accéder à cette jolie chute, puisqu'on descend dans la faille Almannagjá.

C'est vraiment sympa, de marcher à l’intérieur de cette faille et d'observer les formations crées dans la roche, en pensant que tout ça est lié à la rencontre entre les 2 plaques tectoniques, américaines et européennes!

la faille :

 

 

la chute :

19.30 : en route vers le camping.

On n'ira pas dans celui à coté de l'office du tourisme (500 isk par pers), mais plutot celui au bord du lac, le cadre y est vraiment plus charmant, malgré le vent frais !!

Par contre on ne comprend pas trop à qui, il faut payer, car y a pas foule!

Ce n'est que plus tard qu'on comprendra que c’était à l'office du tourisme, mais il est fermé, depuis 20h.

              

Il y a beaucoup de pécheurs au lac, et pas mal d'oiseaux, c'est un cadre agréable qui nous est offert depuis notre tente ! 

 

On se couchera à 22.30.

Il commence à faire très froid, et une pluie fine s'invite.

 

                                                                                                                

 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site