vendredi 23 juin 2006 : Þingvellir/hraunfossar/barnafoss/Borgarnes/Eldborg/Ytri tunga

 

Levé 6.30, départ à 7.35, (nous n'auront pas payé le camping, puisque nous sommes partis avant l'ouverture de l'office du tourisme et avant qu'un gardien ne vienne. Vive les économies!!).

Mais avant de partir, un dernier ptit tour au lac, avec ses nombreux oiseaux, dont des sternes, des eiders, des colverts....

c’est si paisible...

 

Bon, il fait 9 degrés, direction Hvalfjörður, le fjord des baleines.

Une des stations de pêche à la baleine les plus importantes du pays, s'y trouvait jusque dans les années 80 (qui a l'intention d'être ré ouverte,maintenant que la pêche a recommencé en 2003).

La route partant de Þingvellir n'est pas en très bon état, c'est même, nid de pouleland ici!!!!Il y a de sacrés trous dans la route, et parfois, retour à une bonne, mais petite portion de route!!Bizarre!!!!    

        Autour de nous, les montagnes sont ocres, vertes, marron foncées, avec des filets d'eau, et des cascades, c'est vraiment très agréable à voir (surtout pour le passager qui regarde moins la route que le conducteur)))!!! 

 

Plus tard, étrange phénomène.....on croise un cheval sur la route, je ne sais pas où il va, mais il y va!!

C’est marrant!

Sinon, on longe le fameux "fjord des baleines", et je scrute l'eau au cas où j'en verrais une!

 Oui! Pourquoi pas, on ne sait jamais!!!

Bon, et bien, rien!!! Et vous?

Sinon, la route est bonne, et malgré ça, on voit une voiture retournée, avec tous les papiers encore à l’intérieur et des objets à l’extérieur, l'accident doit être récent!

On a faim, on s’arrête alors à coté d'une cascade pour le ptit dej.

Dehors il caille!!!! Ça sera alors, ricoré à l'eau froide et bounti, bien au chaud dans la yaya!!!

On attend en effet, d'arriver à borgarnes pour aller au  magasin Bonus, s'acheter des céréales, pour enfin avoir un ptit dej correct! 

La suite de la route, pour aller à Reykholt est vraiment pourrie! Il nous a fallu 3h pour y aller, avec parfois du 35km/h! C'est clair que si on avait payé le tunnel d’Akranes, nous serions arrivés depuis des lustres! Peut être aussi, qu'on s'est un peu planté de route!!!! Mais bon, le temps en voiture n'est jamais perdu ,car on peut tout le temps profiter de ce qui nous entoure!

Il est 11h, arrivé à Reykholt, “petite ville historique”(entre guillemet car cela ne correspond pas à l’historique qu'on pourrait trouvé en France!!!!), Sinon, il y pas mal de serres à tomates!

Il est 13h, il fait 14 degrés d'après yaya, et après quelques difficultés liées au manque de panneaux (hélas pas la première fois, ni la dernière), on a finalement trouvé les chutes hraunfossar.

C'est certainement la plus large des cascades qu'on ait vue.

Mais comment la décrire?Ce qui me vient à l'esprit ça serait le contraire de puissance.

Pour décrire cette chute j'utiliserais bien le mot «finesse », car ce sont des multitudes de filets d'eau, des minis cascades s'étalant sur environ un kilomètre, sortant d'un champs de lave, (le hallmundarhaun), qui se jettent dans une eau exceptionnellement bleu/blanche (l'hvita, la rivière blanche).

 Les couleurs de l'eau ainsi, que le paysage qui les entoure, font de ces chutes, mes préférées! 

Cette cascade se situe à coté d'une autre, mais beaucoup plus puissante;barnafoss, "la cascade des enfants" (l'histoire du nom de cette chute est assez morbide, puisque dans cette cascade, 2 enfants sont morts).  

 

 

 La rivière, à cet endroit, a la particularité de passer sous une arche de pierre qui se situe juste au niveau de l'eau, formant ainsi de puissants remous, c'est assez impressionnant!

  

pour la ptite vidéo : cliquer ici

  

Il est 14.30, on décide d'aller voir les grottes de surtshellir, mais, là, il faut que notre yaya, fasse quelque chose qui lui est normalement interdit, c'est à dire, prendre une piste!

Et bien, je vais m'en souvenir longtemps, de la trouille que j'ai eu, en prenant cette route!!!Je priais de n'avoir aucun problème avec la voiture car : pas d'assurances qui marchent sur les pistes, avec  une voiture classique.

Ce chemin, me fut particulièrement long.

      

au bord de la piste :

Nous étions très très prudents, et moi, je sentais mon cœur partir à chaque cailloux, chaque nid de poule! Heureusement que Mickaël, lui, gardait son sang froid!

Mais où sont elles ces grottes? On croisait des pancartes, en espérant que c'était surtshellir, mais non, pas encore!

On peut quand même noter la beauté du paysage!!!

!!!Finalement, nous y sommes arrivés!

 Nous nous sommes alors garés au milieu de nulle part (sous les conseils d'un gros 4*4 d'excursion nous regardant avec un peu de dédain dans notre ptite yaya)

 

C’est vraiment le sentiment qu'on a, d'être au milieu de nulle part, lorsque l'on est dans cet énorme champs de lave!!!

On s'est alors préparé (torche, gant, ...), et nous y sommes allés (on pourrait facilement passer à coté sans la voir)!!

Bon, et bien, une fois arrivé aux grottes,  finalement, nous n'auront pas été très loin!!!

En fait, c’est assez difficile d'escalader tout ces rochers, et Mickaël n'est pas très rassuré de le faire (pour une fois qu'il l'était)!

Moi qui voulait voir des stalactites de laves ou de glace!

Mais on réalise, qu'il faut certainement faire un bout de chemin pour en voir, et il faut être mieux équipé, car nos lampes se sont avérées pas aussi puissantes qu'il l'aurait fallu!!

On s’arrêtera alors, peut être une centaine de mètres plus loin, là où le plafond avait du s’écrouler pour laisser apparaître le ciel.

Et à cet endroit, de la neige !!!!

c'est l'heure d'une bataille!!!!!

  

 La grotte recommençait là, mais on a fait demi tour. 

En tout cas, mes impressions : j'ai adoré ça! J'ai trouvé que cela donnait une drôle de sensation, indescriptible, d'être sous la terre (ou plutôt au centre de la terre!) pendant quelques mètres, en voyant la neige en face de nous et en pensant à ce paysage lunaire, donné par le vaste champs de lave recouvert de lichen, juste au dessus de nous!

Mais, à cela, s'ajouta aussi un sentiment de frustration, à l'idée de ne pas en avoir vu d'avantage! Si nous avions eu plus de temps, nous serions certainement allés faire la visite guidée des grottes Víðgelmir, pas très loin d'ici. 

Bizarrement, le retour avec yaya s'est rapidement bien passé.

17h : ptit détour à la source chaude Deildartunguhver (pas très bien indiquée), qui produit 150 l/s d'eau d'une chaleur de 97 degrés. L'eau est utilisée pour le chauffage de toute la région et chauffe aussi un grand nombre de serres.

D'ailleurs , on y achètera des tomates dans une ptite cabane juste à coté, avec seulement une ptite boite pour y mettre nos pièces!  

Je l'avais déjà lu dans d'autres carnets, et c'est vrai que c'est marrant, cette confiance!

Maintenant, direction Borgarnes, et le fameux magasin bonus, la chaîne de magasin la moins chère d'Islande (carte des magasins)!

Et bien, je suis assez surprise par les prix, que je pensais plus exorbitant que ça! Finalement les prix ici, sont assez semblables à ceux pratiqués en France, contrairement aux prix dans les stations service (ex : on a déjà vu un paquet de chips à 550 isk!!!).

Bien évidemment, ces petits prix sont surtout valables, quand on prend les produits bonus, et pas des produits du type "maïs géant vert"!

C’est marrant, il y a 2 salles réfrigérées pour les fruits et légumes et les produits type laitiers et charcuterie...On fait alors le plein de chips et de gâteaux, de gouda et de pain de mie ..., et on prend 2 skirs!!! mmmmmmmmmmmm  les fameux skirs!!!!

18.10, et en route pour la péninsule Snæfellsnes!

Mais avant, ptit détour pour le cratère Eldborg, un volcan âgé de 5000 ans qui fait 60 mètres de haut, et long d'environ 200 mètres et qui possède un cratère de 50 mètres de profondeur.

21.20! On revient du cratère Eldborg!!!!!2 h aller-retour, mais avec un rythme assez soutenu quand même! Le chemin pour y accéder est tout de même assez long et pas très intéressant à travers ces buissons, et l'ascension du cratère est assez raide, même très raide!!! Et d'en haut, j'avais un peu le vertige, je l'avoue! C'est d'ici, qu'on a fait alors notre première pause sandwich gouda chips (la première d'une longue série), et notre premier skir goût passion !! (Très bon, très onctueux, et finalement notre préféré!)

 Cette pause, en haut du cratère était certes vertigineuse, mais surtout très impressionnante! Avec d'un coté, le fond du cratère et toute l’étendue derrière, et de l'autre coté, de minuscules buissons (vu d'en haut) avec au fond, des montagnes, et sur la droite, la mer. On pouvait également distinguer une grande coulée de lave!

 Vue d'en haut du cratère

pour la ptite vidéo : cliquer ici

l'intérieur du cratère:

 C’était une sacré vue dont nous étions les seuls à profiter!

Quelle impression vraiment étrange d’être arrivé la haut!!!

Par contre, après, fallait redescendre et faire attention à ne pas glisser sur des «boulettes »!!

C’est vrai que le chemin du retour est vraiment ennuyeux, et pas toujours très bien tracé, mais la vue du cratère vaut bien cette peine!

De loin, quand on voit le cratère, il semble impressionnant! On est vraiment fier de pouvoir se dire : « oui, on a fait ça! ».

vue du cratère , au début du sentier :

  On est un peu crevé!

On a passé une bonne journée déjà, et celle ci n'est pas encore finie! 

Il fait 12 degrés, direction, ytri tunga!!!

23.30 : on revient de notre première observation de phoques, à ytri tunga !!!

C’est bête, mais l'observation des phoques est certainement un des meilleurs moments que j'ai eu ici! C’était la première fois qu'on en voyait, et puis c'est vraiment magique comme moment, lorsqu'on les observe, en train de nous observer (ils ne dorment que d'un oeil!)!!! On a l'impression, que c’est nous qui allons les voir, mais finalement c’est eux qui nous observe!!!!On a vraiment cette sensation de partager un moment unique, que les phoques décident de nous faire partager!

Au début, on escaladait les rochers pleins d'algues et casse g..... , car c'etait marée basse, en essayant d’être le plus discret possible pour ne pas se faire remarquer !!

mission impossible, et ce d'autant plus, qu'il y avait des oiseaux mouchards qui les prévenaient de notre arrivée!!!

 Ils étaient assez loin, et se reposaient..., ça donnait un coté Nicolas hulot!!!

Bon, faut quand même les jumelles pour les voir!

C’est marrant, la façon dont ils se reposent, " les pattes en l'air"!!! 

Et dire qu'on ne verrait pas tout ça, si à 23h, il faisait nuit!!!

 Moi, je suis vraiment très excitée de les avoir vus, mais il faut tout de même qu'on s'en aille pour installer notre tente! 

Mais finalement, on est trop crevé pour monter la tente, alors on opte pour le plan B : on dort dans la voiture!!!

  

                                                                                                                

 

 

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site