Samedi 8 juillet : landmannalaugar/hrafntinnusker

                              

                                 

Debout à 7.30, et à 8h, direction la source chaude (on aurait du se lever encore plus tôt pour être seul, mais quand on a mis le réveil à 3h du mat, on s’est recouché aussitôt, par manque de courage !!!!)

                       

 Il y a déjà une petite famille d’installer, mais bon, on y va, car là, on pourra profiter du courant chaud, ce qui n'était pas possible jusqu'alors, avec le monde qu'il y avait!

                                       

C’est agréable, de patauger dans cette source chaude à landmanalaugar!!

L'eau est surtout chaude en surface, et il faut se mettre le plus près de la mini cascade pour avoir le courant chaud, qui parfois, est même brûlant. Il faut également faire quelques mouvements avec les mains de va et vient, pour que l'eau chaude aille aussi vers le bas, car là, c'est plutôt tiède!!

                 

C'est un moment particulier, mais dommage que cela soit si touristique!

 

 

Ensuite, ptit dej, démontage de tente, et on fait nos sacs; pour un départ à 11h!!

                                  

Il est toujours temps de renoncer!!Mais bon, il parait que c’est extraordinaire à faire!

Et puis c'est vrai, qu'on a eu un aperçu des décors hier après midi!! J’ai juste peur de ne pas pouvoir faire la première ascension avec le gros sac de 20 kg .

                                                            

Comment on va pouvoir faire ce trek de 55 km, avec ces sacs!! Je ne comprends pas!!Pourtant,  moi j'ai dans mon sac : 1polair, 1pantalon de rechange,bonnet et gant, chaussure pour traverser les gués, poncho, kway,un pull , un duvet( mais c'est vrai qu'il est super lourd, en plume d’oie); matelas autogonflant, la nourriture pour 4 jours et le matériel de camping, ainsi que le matos de survie, les médicaments,l’ eau, sardines de secours, scotch, serviette.......!

Comment j'aurai pu en enlever moins! Je ne pouvais pas !!!

Bien sur, j'aurai pu ne pas prendre d'autres fringues, que celles déjà  sur moi, mais quand même, si il y avait eu un mauvais temps, je n’allais pas garder mes fringues trempées pendant tout le trek?

                              

Et chose marrante, c'est que là, nos bâtons de randonnée, nous servaient à rien, car mes omoplates étant bloquées par le gros sac, je ne pouvais pas faire les mouvements de bras!!!hihihi!!! Dire qu'on les avait acheté pour ce trek!

 

Donc à 11 h, le départ!!

    

  

Et là, à peine arrivé à la hutte (du camping, 50m plus loin) on sait déjà qu'on va en chier des bulles!!! Rien qu'en montant derrière la hutte!

                               

Avant de commencer le 1er (et dernier) trek de notre vie, on avait écrit nos noms sur la liste de ceux qui faisaient le trek et demandé le temps qu’on allait avoir, aux gardiennes de la hutte !

Quelle compétence ces warness! Elle regarde le ciel (plutôt bleu) et nous réponde « it's look ok!!! »!

Oui, ça, j'aurai pu le dire aussi!

Bon, alors on prend pas de carte! De toute facon, on pourra aussi l'acheter si c'est absolument nécessaire, à la prochaine hutte!

 

Donc, on commence à reprendre le chemin d'hier mais avec les sacs, et là, ce n’est pas la même histoire!!!On souffre déjà! Alors comment on va faire pour tenir jusqu'au bout, si on souffre déjà (oui, ça fera certainement sourir certains qui ont fait ce trek les doigts dans le nez !!)

                         

Alors, oui, on traverse des superbes décors, des montagnes magnifiquement colorées

, avec des fumerolles, et parfois des portions de neige (que je goutte parfois, car j’ai soif, et que je veux économiser le peu d'eau qu'il me reste déjà au bout d'une heure!

ça fait rire mickael)!!

 

 

 

 C'est vrai que les paysages sont époustouflants!!!

                                    

Mais alors, qu'est ce que l'ascension est difficile!!!Il me faudra plusieurs pauses, tellement j'ai super mal au dos et aux épaules!

Et ces montées avec le sac et la hauteur, me coupent un peu le souffle!!J’ai souvent besoin de récupérer!!!

Je sens qu'on va s'en souvenir de ce trek! J'ai déjà hâte qu'il se finisse!

                           

Mais en fait, tout ça, ce n'était pas le plus dur, c’était juste une mise en bouche!!!

Le meilleur allait venir!! C'est à dire ;  traverser des kilomètres de neige!! Alors là!! Le pompon!!

C’est déjà dur de marcher dans la neige sans les sacs, mais là, avec, c’est l’horreur!

On s'enfonce vraiment, ça nous fatigue 2 fois plus, et nos chaussures commencent à s'humidifier!

                          

Et au passage, histoire de nous réconforter et nous rassurer un peu, il y a une pierre commémorative, en mémoire de,  je crois que c'était son prénom : Ido, mort à 25 ans ici, à cause d'un trop fort blizzard!!!Rassurant non?

           

Alors qu'on traverse encore des champs de neige et d’obsidienne, on aperçoit après 5h de marche, avec un grand soulagement : la hutte!!!!!hourra!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                    

On est très très fatigué!!

Et alors qu'on vient d’arriver, d'autres continuent déjà la 2ème étape! Les malades!!

 

Il est 16h, on va dans la hutte pour voir pour le camping : 800 isk par pers, sans douche et un trou pour les toilettes (et le pire, c'est que là, la ptite boite taxe fee , demande 300 isk!!!hihihi! Pour un trou tout dégueu!!!)

                   

Le mec nous dit que les places de camping sont délimitées par des petits cercles ou semi cercles de ptit mur de pierre (surtout de l'obsidienne, comme pierre!)

                    

 Ok!il y a déjà 2 ou 3 tentes de montées, et elles ont déjà pris les meilleures places ! Bon, on s'en trouvera quand même une!

                          

Et là! C'est la CATA!!! Alors qu'on monte notre tente avec un vent très très fort, la toile de la tente s'emmêle avec le mur de pierre, et là, une saloperie de pierre, une  obsidienne,  tombe sur la toile et fait un roulé boulé qui tue !!!!!!!

Puisqu’au passage, elle a affublé notre tente, non pas d'un gros trou, mais de centaines de microtrous!!!!!haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!cata!panic!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Vite,  vite, on la monte, avec l'aide d'un voisin francais, pris en pitié devant notre difficulté à monter, énervé,  la tente avec ce gros vent! Sympa!

                          

 Et une fois montée, je sors mon scotch de survie à la recherche du moindre trou. J'en mets recto verso,  en priant qu'il ne pleuve pas durant notre trek, car là ça deviendrait impossible!!!

    

regardez comme ça brille avec tout le scotch!

 

On est crevé et énervé contre cette saleté et pourtant magnifique obsidienne!!

                                 

On a le moral en baisse, en plus, Mickaël, c'est un peu blessé à la main à cause de l'obsidienne!! Là, c'est lui qui en a vraiment marre, il est super énérvé! (après la pierre!!!)!!!

                           

On ne sortira alors pas de la tente de l'après midi, pour se reposer!!!

                                           

Tanpis pour aller voir les « ice cave », c'est trop long pour nous, et on est bien trop crevé! En plus, nos chaussures sont bien trempées par la neige! (Heureusement, on les mettra près du chauffage dans la hutte pour la nuit)! C’est dommage pour les ice cave, mais  là, on est pas en condition ni physique, ni morale!

                                          

Sinon, à part tout ces soucis, l'endroit est joli, on est entouré par les montagnes et la neige!

Et dommage pour ma boite de sardine, qu'on ne pourra pas manger, car en plus, on doit garder nos poubelles!!!!

                                 

Sinon, il fait très très froid ici, c'est sûr,  on est en super altitude!! Et en plus, il y a parfois, des petites tombées de mi neige, mi grêle!!!

Pitié pitié tente, tient bon!!!

 

Alors,  la conclusion de la journée : le décor est superbe, le balisage est très bon, mais on en souffre plus qu'on en profite!!!

Et ça je l'ai lu nulle part dans les carnets de voyage, et l'obsidienne est une s...... de pierre et la marche dans la neige c'est mortel dans le mauvais sens du terme. En plus, ça te trempe tes pompes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                          

En tout cas, vu l'état de notre moral, de notre tente et compte tenu de notre fatigue, on ne sait pas encore si on va continuer demain, ou faire demi tour!

                     

On a fait que 10 km aujourd'hui!!!

En tout cas, heureusement qu'on avait pas trop investit dans la tente (39 euros!), car là, on aurait été encore plus dégoûté!!

 

 

  

                                                                                                                

 



Créé avec Créer un site
Créer un site